Sur le chemin de l’école buissonnière

UN TOUR DE FRANCE A LA RENCONTRE DE CEUX QUI CULTIVENT LES PROMESSES D’UN AUTRE MONDE

Accoutumé aux destinations lointaines, Christophe Cousin est parti cette fois-ci en France, à la rencontre de celles et ceux qui ont décidé de s’affranchir du poids des conventions pour suivre leur légende personnelle. Si le chemin de l’école buissonnière emprunte un itinéraire qui n’existe sur aucune carte, Christophe a pourtant effectué un véritable tour de France, dressant ainsi le portrait de ces semeurs de rêves, qui croient en d’autres possibles. Il croise entre autre la route de Manda, clochard céleste à l’âme libre voyageant à bord de la roulotte qu’il a construite ; Jean-Bernard paysan à l’ancienne ; Simon et Yoann, des freerunners qui font des toits de Paris leur terrain de jeu ; ou encore Pascal, l’un des derniers bergers transhumants d’Europe… Leur vie, ils ne la changeraient pour rien au monde… Chacune de ces rencontres nous rappelle un peu plus la possibilité du changement…

DIFFUSEURS
France 5, TV5 Monde
GENRE
Société
FORMAT
90 mn
ANNEE DE PRODUCTION
2015
PRODUCTEUR
Bo Travail!

Mon intention :
« …Voilà presque 20 ans que je parcours le monde pour le raconter. L’herbe est toujours plus verte ailleurs. Cette fois pourtant, j’ai décidé de m’intéresser à la France, « mon cher pays » qu’on dit malade et dépressif, emprunt au trouble identitaire et hermétique au changement. Désireux d’impulser une énergie allant à contre courant du flot des mauvaises nouvelles, j’ai voulu aller à la rencontre de ceux qui, malgré les troubles, les « évènements » et les crises croient encore en la vie. Donner enfin une tribune à ceux qui osent embrasser leurs rêves… »

Secrets de repérages

C’est un voyage à travers la France, par la diagonale du vide, qui m’a donné envie d’aller au-delà des préjugés et de mettre en lumière celles et ceux dont on ne parle que rarement, ceux qui s’arrangent un bout de bonheur dans leur monde…

Mise à l'épreuve

Pour sonder la sincérité de ma démarche, les cataphiles m’ont mis à l’épreuve… Mais Jean-Bernard, paysan breton, aussi… A l’occasion d’un repérage, il me dit : -Tu es fils de paysan… Et bien, monte sur le tracteur et aide mon à rentrer le foin… C’est ainsi bien souvent que tout commence…

Souvenir de tournage

La sensation du silence et de la quiétude dans les catacombes de la capitale, mêlée au doux parfum de la transgression et de l’interdit…