BIO

Écrivain-voyageur et réalisateur, Christophe Cousin a décidé de consacrer sa vie à l’aventure, à l’écriture, à l’image et aux voyages. A la recherche de sa propre géographie, le mystère des contrées lointaines est son terrain de jeu, la diversité et la richesse de la nature humaine la source de son témoignage. Il revendique la subjectivité du regard tant à l’écrit qu’à l’image, se plaçant à hauteur d’homme, s’intéressant à ceux qui vivent du côté le moins éclairé du monde.

De 2003 à 2005, il réalise un tour de la Terre à vélo de plus de 30000km, véritable voyage initiatique à l’issue duquel il est remarqué par les Éditions Arthaud chez qui il publie Le bonheur au bout du guidon.

De 2005 à 2007, il arpente la planète en quête de sociétés utopiques, à la rencontre de ceux qui désirent semer les promesses d’un monde meilleur. Il signe Sur la route des Utopies, ouvrage nominé au Prix Joseph-Kessel l’année suivante.

De 2007 à 2014, il mène une vie d’auteur-réalisateur (19x52mn) et coprésente la série documentaire Les Nouveaux Explorateurs sur Canal+. Il part ainsi à la rencontre des nomades, des vagabonds, des itinérants, des hobos, des marginaux pour se faire le témoin du rapport qu’entretiennent les hommes avec leur territoire et leur temps. Cette quête personnelle le conduit de l’Himalaya au Sahara, de la Sibérie au bush australien, sur les chemins de fer américains, et jusqu’aux fins fonds des mines d’or de l’Amazonie ou de l’Ethiopie. En parallèle, il réalise des films pour France Télévisions et collabore pour les émissions Échappées Belles, Faut pas rêver et Thalassa.

En 2011, il traverse le continent américain pour la 4ème fois et publie aux éditions de La Martinière Dans les roues de Jack Kerouac, véritable ode à l’Amérique nomade et à la Beat Generation.

En 2012, il mène une expédition en Papouasie à la recherche des derniers hommes tailleurs de pierre de la planète.

Il entreprend ensuite un tour de l’Arctique qui le conduira jusqu’au pôle Nord géographique pour dresser un portrait des enjeux de la région. De cette épopée polaire, il réalise le film Il était une fois l’Arctique, un documentaire de 110mn pour France 3 qui sera particulièrement remarqué par la critique. Sa sensibilité le conduisant à se pencher sur les bouleversements écologiques que connaît notre planète, il embarque en 2015 sur le navire d’expédition scientifique Tara à destination du Groenland, s’immerge sur une station polaire russe, accompagne les pêcheurs de calamars géants au Pérou et les nomades des mers Bajaus Laut au large de l’Indonésie, pour démontrer le rôle déterminant des Océans dans la machine climatique. Il réalise ainsi un nouveau film de 110mn Le climat, les hommes et la Mer, à l’occasion de la COP21, pour France 3.

Aujourd’hui, il se consacre à des projets à fort impact sociétal et/ou environnemental en créant des oeuvres audiovisuelles ou cinématographiques qu’il cherche à faire déborder des écrans. Ses sujets de prédilection: le vivant et son milieu, l’Homme et ses passions, le réchauffement climatique et ses conséquences, les peuples et leur devenir, la société et ses systèmes, les mouvements migratoires, les murs et les frontières, l’emprise de la finance, les dérives du pouvoir ou des nouvelles technologies, le monde des solutions, celui des philanthropes ou des lanceurs d’alerte. Il réalise actuellement une série documentaire de 5x52mn pour Arte qui vise à mettre en lumière le rôle déterminant du monde minéral pour l’ensemble du vivant.

Envie de partager une idée, un café, un projet ?

Contactez-moi!